Carte interactive

ComCashew

L'initiative de la noix de cajou compétitive (ComCashew) a été créée en 2009. Il se concentre sur la construction d'une chaîne de valeur durable de la noix de cajou. L'objectif principal du projet est d'accroître la compétitivité des petits producteurs africains de noix de cajou, des transformateurs et des autres acteurs de la chaîne de valeur. Ce faisant, environ 512.000 agriculteurs formés par ComCashew (19% de femmes) gagnent un revenu moyen de 880 EUR par an. En outre, la transformation des noix de cajou en Afrique est passée de 3% à environ 10%depuis le début du projet.


Bénin
Période: 2009 - 2018
  • 142.756 farmers trained in GAP or FBS. Thereof 23.309 women (16%)
  • Yield increase of 202% from 129 kg/ha in 2010 to 389 kg/ha yield in 2018
  • Average net income per farmer from cashew production: 509 Euro in 2018
Burkina Faso
Période: 2009 - 2018
  • 51.636 exploitants agricoles formés récemment en BPA ou FBS, dont 10.719 femmes (soit 21%)
  • Rendement : passant de 129 kg/ha en 2010 à 307 kg/ha en 2018 (soit une augmentation de 138%)
  • Revenu net moyen par agriculteur provenant de la production d'anacarde : 839€ en 2018
Côte d'Ivoire
Période: 2009 - 2018
  • 163.440 exploitants agricoles formés récemment aux BPA ou en FBS, dont 20.179 femmes (soit 12%)
  • Rendement : passant de 336 kg/ha en 2010  à 650 kg/ha en 2018 (soit une augmentation de 93%)
  • Revenu net moyen par agriculteur provenant de la production d'anacarde : 810 € en 2018
Ghana
Période: 2009 - 2018
  • 47.813 exploitants agricoles formés récemment aux BPA ou en FBS, dont 13.292 femmes (soit 28%)
  • Rendement : passant de 530 kg/ha en 2010 à 750 kg/ha en 2018 (soit une augmentation de 42%)
  • Revenu net moyen par agriculteur provenant de la production d'anacarde : 1.727€ en 2018
Mozambique
Période: 2009 - 2018
  • 107.348 exploitants agricoles formés récemment, dont 27.982 femmes (soit 26%)
  • Le rendement reste constant avec 157 kg/ha en 2018
  • Revenu net moyen par agriculteur provenant de la production d'anacarde: 681€ en 2018
Sierra Leone
Période: 2017-2020

les acticités dans le pays ont juste commencé...

SSAB

Sustainable Cocoa Business, le projet précurseur de SSAB a développé la démarche Farmer Business School (FBS) avec des partenaires locaux en 2010. 700 formateurs FBS spécialisés de partenaires ont formé 480.679 petits exploitants (dont 142.149 femmes) depuis 2010. Plus que 196.279 producteurs (dont 31 femmes) ont bénéficié de formations aux Bonnes Pratiques Agricoles de cacao et de vivriers. 31 Centres de Services d’Affaire ont servi plus que 158.000 clients avec intrants, services techniques et financiers. 52% des formés ont ouvert des comptes d'épargne. 41% ont reçu des prêts pour production de cacao ou vivrière. 40% des groupes formés ont enregistré des organisations de producteurs. Au Nigeria, 6 nouvelles fédérations de producteurs (>98.000 membres) ont vu le jour à partir des formations du FBS. Les rendements de cacao ont augmenté de 59% (valeur de base de 348 kg/ha). Les rendements de maïs ont atteint en moyenne 2,01 t/ha (augmentation de 106%). Le revenu annuel des produits autres que le cacao a atteint de 668 à 3.581 USD (valeurs de base: 54 à 165 USD par ménage, selon le pays).


Cameroun
Période: 2009-2018
  • 100.739 de producteurs formés en FBS. Dont 28.397 femmes (28%)
  • 26% des diplômés du FBS ont ouvert un compte d'épargne
  • 57% des producteurs formés appliquent les bonnes pratiques agricoles et les méthodes post-récolte pour le cacao
  • Les rendements de cacao et de maïs ont augmenté entre 41% et 85%
Côte d’Ivoire
Période: 2009-2018
  • 102.097 de producteurs formés en FBS. Dont 20.813 femmes (20%)
  • 87% des producteurs formés appliquent les bonnes pratiques agricoles et les méthodes post-récolte pour le cacao
  • Les rendements de cacao ont augmenté de 91%
Ghana
Période: 2009-2018
  • 166.759 de producteurs formés en FBS. Dont 53.048 femmes (32%)
  • 63% des diplômés du FBS ont ouvert un compte d'épargne
  • 36% des groupes formés regroupent les organisations de producteurs enregistrés
  • 84% des producteurs formés appliquent les bonnes pratiques agricoles et les méthodes post-récolte pour le cacao
  • Les rendements de cacao et de maïs ont augmenté entre 16% et 19%
Nigeria
Période: 2009-2018
  • 102.929 de producteurs formés en FBS. Dont 37.513 femmes (36%)
  • 97% des diplômés du FBS ont ouvert un compte d'épargne
  • 41% des producteurs formés recevaient des crédits pour la production cacaoyère ou alimentaire.
  • 39% des groupes formés regroupent les organisations de producteurs enregistrés
  • Les rendements de cacao et de maïs ont augmenté entre 90% et 120%
Togo
Période: 2014-2018
  • 8.155 de producteurs formés en FBS. Dont 1.562 femmes (19%)
  • 41% des diplômés du FBS ont ouvert un compte d'épargne
  • 27% des producteurs formés recevaient des crédits pour la production cacaoyère ou alimentaire
  • 57% des producteurs formés appliquent les bonnes pratiques agricoles et les méthodes post-récolte pour le cacao
  • En raison des mauvaises conditions climatiques de l'année d'enquête 2017, les rendements du cacao et du maïs n'ont pas changé par rapport à 2014. De plus, il n'y a toujours pas d'engrais minéral reconnu.

COMPACI

L’initiative « Competitive African Cotton Initiative » (COMPACI) fut initiée en 2009
Et a pour objectif de permettre aux 900 000 petits exploitants agricoles dans douze pays de l’Afrique subsaharienne (ASS) d’augmenter de manière substantielle la productivité de leurs cultures de coton et de leur production vivrière. Ce faisant, l’initiative leur permet d’augmenter de 35% leur revenu. Elle parvient à atteindre près de 30% des producteurs de coton de la région ASS. Ainsi plus de 50% des revenus monétaires des petits producteurs sont issus de la vente de coton ce qui améliore leur conditions de vie.


Bénin
Période: 2009 - 2017
  • 52 197 exploitants agricoles formés récemment, dont 6 674 femmes (soit 13%)
  • Rendement moyen : 905 kg/ha durant la période 2008 - 2015
Burkina Faso
Période: 2009 - 2018
  • 48 385 exploitants agricoles formés récemment, dont 3 333 femmes (soit 7%)
  • Rendement moyen : 905 kg/ha durant la période 2008 - 2015
Cameroun
Période: 2013 - 2017
  • 226 491 exploitants agricoles formés récemment, dont 30 143 femmes (soit 13%)
  • Rendement moyen: 1 182 kg/ha durant la période 2009 - 2015
Côte d'Ivoire
Période: 2009 - 2017
  • 92 821 exploitants agricoles formés récemment, dont 14 567 femmes (soit 16%)
  • Rendement moyen : 987 kg/ha durant la période 2008 - 2015
Éthiopie
Période: 2013 - 2017
  • 13 400 exploitants agricoles formés récemment, dont 1 388 femmes (soit 10%)
  • Rendement moyen: 1 175 kg/ha durant la période 2014-2015
Ghana
Période: 2013 - 2017
  • 21 446 exploitants agricoles formés récemment
  • Rendement moyen: 723 kg/ha durant la période 2013-2015 
Malawi
Période: 2009 - 2017
  • 65 145 exploitants agricoles formés récemment, dont 23 004 femmes (soit 35%)
Mozambique
Période: 2009 - 2017

46 000 exploitants agricoles formés récemment, dont 13 118 femmes (soit 29%)

Tanzanie
Période: 2013 - 2017
  • 73 749 exploitants agricoles formés récemment, dont 14 380 femmes (soit 19%)
Ouganda
Période: 2013 - 2017
  • 8 190 exploitants agricoles formés récemment, dont 3 196 femmes (soit 39%)
Zambie
Période: 2009 - 2017
  • 248 616 exploitants agricoles formés récemment, dont 80 185 femmes (soit 32%)
Zimbabwe
Période: 2013 - 2017
  • 39 173 exploitants agricoles formés récemment, dont 4 757 femmes (soit 12%)

CARI

Depuis le début du projet en 2013, environ 184.403 petits producteurs ont été atteints par l’initiative « Competitive African Rice Initiative » (CARI). Plus de 750.000 bénéficiaires ont pu accroître leurs revenus et améliorer leur sécurité alimentaire. Grâce au mécanisme du « fonds de contrepartie », les petits producteurs et les transformateurs locaux (tels que les moulins à riz) bénéficient d’appuis techniques et financiers qui leur permettent d’accéder aux intrants de haute qualité et aux technologies améliorées. De plus, les activités de projet renforcent les relations fournisseurs entre producteurs et transformateurs qui sont indispensables pour créer un environnement favorable aux affaires.



Période:
Burkina Faso
Période: 2013-2021
  • 13.298 exploitants agricoles formés récemment, dont 5.648 femmes (soit 42%) 
  • Augmentation du rendement de 90 % entre 2013 et 2017 : de 3.000 kg/ha à 5.700 kg/ha (pour la production irriguée)
  • Augmentation du rendement de 110 % entre 2013 et 2017 : de 2.000 kg/ha à 4.200 kg/ha (pour la production pluviale)
  • 3.156 exploitants agricoles ont obtenu un préfinancement pour les intrants
Ghana
Période: 2013-2019
  • 32.116 exploitants agricoles formés récemment, dont 15.148 femmes soit (47%)
  • Amélioration des rendements : passant de 2.000 kg/ha en 2013 à 4.200 kg/ha en 2017 (soit + 110% pour la production pluviale)
  • 13.205 exploitants agricoles ont obtenu un préfinancement pour les intrants 
Nigeria
Période: 2013-2021
  • 99.290 exploitants agricoles formés récemment, dont 27.421 femmes (soit 27%)
  • Augmentation du rendement de {#cari-nig-9#} % entre 2013 et 2017 : de 2.500 kg/ha à 5.900 kg/ha (pour la production irriguée)
  • Augmentation du rendement de 185 % entre 2013 et 2017 : de 2.000 kg/ha à 5.700 kg/ha (pour la production pluviale)
  • 58.747 exploitants agricoles ont obtenu un préfinancement pour les intrants
Tanzanie
Période: 2013-2021
  • 39.699 exploitants agricoles formés récemment, dont 19.031 femmes (soit 48%)
  • Augmentation du rendement de 100 % entre 2013 et 2017 : de 2.000 kg/ha à 4.000 kg/ha (pour la production irriguée)
  • Augmentation du rendement de 140 % entre 2013 et 2017 : de 1.500 kg/ha à 3.600 kg/ha (pour la production pluviale)
  • 19.781 exploitants agricoles ont obtenu un préfinancement pour les intrants